vendredi 19 septembre 2008

Bilan des soirées débat « Les Enjeux de l’EAU »

Lorsque la « Commission développement durable », nouvellement installée par l’équipe municipale, s’est réunie la première fois ce printemps, un dossier primordial s’est imposé de lui-même : l’EAU. En effet, l’Agence de l’Eau du Bassin Loire-Bretagne venait de lancer une consultation du public sur la politique de l’eau et les actions à mener dans le cadre du projet de SDAGE (Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux). Il nous a semblé qu’il était de notre rôle d’informer et d’organiser le débat autour de cet enjeu majeur que représente l’eau pour notre société en général mais aussi à l’échelle d’un territoire comme celui de notre commune.

Ainsi deux soirées débat ont pu être organisées les vendredi 12 et 19 septembre à la salle polyvalente.
Avec de nombreux intervenants que nous remercions pour leur disponibilité, la première soirée a abordé le projet de Sdage et la consultation publique qui se termine d’ailleurs le 15 octobre. Les interventions ont été à teneur réglementaire (le SDAGE et le SAGE Allier-aval, la police de l’eau), plus concrète et quotidienne (les gestes pour économiser et préserver la qualité de l’eau à la maison par le CPIE* Clermont-Dômes) ou portant spécifiquement sur les Combrailles (les zones humides et leur préservation, avec une présentation de la zone humide de Granville par le CEPA*, voir article spécifique). Malgré la présence de plus de 60 personnes, le débat n’a démarré que tardivement, la longueur de certaines interventions y étant sans doute pour quelque chose. Cependant lorsque les premières questions ont été posées, le débat s’est rapidement animé. La soirée s’est terminée avec l’intervention remarquée de Mr Christian Guinard, qui au nom de la FRANE* a exposé les éléments positifs mais aussi les manques que son association a pu mettre en évidence sur certains points du projet de SDAGE.

La deuxième soirée, vendredi 19 septembre, bien que réunissant un peu moins de participants a été une complète réussite, tant par la qualité de l’intervention de Madame Cabrit-Leclerc que par la participation du public. Il s’agissait d’une conférence débat sur les dispositifs conventionnels et alternatifs pour assainir nos eaux usées en assainissement non collectif.
L'assistance, composée de nombreux habitants et élus de Loubeyrat et des communes voisines, a pu profiter des explications de Sandrine Cabrit-Leclerc, ingénieur environnement/qualité, spécialisée dans le développement durable.

Après une présentation des techniques conventionnelles d'assainissement autonome et des règles à respecter pour obtenir un fonctionnement optimal de son installation, la conférence s'est poursuivie avec un point sur la réglementation (actuellement en cours de révision) et un exposé des différentes techniques alternatives. Filtres plantés de roseaux, jardins filtrants, bambou assainissement, toilettes sèches, taillis à très courtes rotations, autant de nouvelles techniques sur lesquelles les questions du public ont été nombreuses, et les réponses apportées extrêmement précises et argumentées d'exemples concrets de réalisation. La présence dans la salle de Maryline Bony du SATESE (Service d’Assistance Technique et d’Etude aux Stations d’Epuration) du Puy-de-Dôme a permis à l’assistance de bénéficier également d’informations plus locales et bien complémentaires aux interventions de Madame Cabrit-Leclerc.
A la fin de la conférence, les discussions ont continué bon train autour d’un pot offert par la mairie.

Et MAINTENANT, l’eau ?

Après ces deux soirées, il est évident que nous devons continuer à nous préoccuper de l’eau. Nous invitons les habitants de Loubeyrat intéressés par l’environnement et le développement durable à rejoindre la commission. Certains l’ont déjà fait et ont aidé à la réalisation de ces soirées et nous les en remercions sincèrement.

Dans le concret : pour l’assainissement, la municipalité va étudier la possibilité de traiter certains « points noirs » sur un hameau par une petite station de filtres plantés de roseaux ; certains habitants ont également l’intention de rénover leur dispositif d’assainissement autonome par des filières alternatives (qu’ils se mettent en contact par l’intermédiaire de la commission).
Pour l’éducation à l’environnement sur l’eau : la municipalité pourrait proposer à l’équipe enseignante des écoles de Loubeyrat des interventions du CPIE ; également ce bulletin servira de support à des informations concrètes que nous pourrons faire paraître à chaque numéro.
La zone humide de Granville fait l’objet d’une convention de gestion entre la commune, le CEPA et ASF (Autoroutes du Sud de la France).
D’autres sujets seront à aborder bien sûr.


* CPIE centre permanent d’initiatives pour l’environnement ; CEPA conservatoire des espaces et paysages d’Auvergne ; FRANE fédération de la région Auvergne pour la nature et l’environnement

Les diaporamas (liste des diaporamas) support des différentes interventions de la première soirée et celui de Sandrine Cabrit-Leclerc sur l’assainissement autonome, ainsi que le texte de la FRANE reprenant l’exposé de Christian Guinard sont consultables et téléchargeables.


Sandrine Cabrit-Leclerc est l’auteur de deux ouvrages grand public aux Editions Terre Vivante : « L’eau à la maison, mode d’emploi écologique » et « Fosse septique, roseaux, bambous ? Traiter écologiquement ses eaux usées ».



Commission Développement Durable
Intervention de Mr Guinard de la FRANE
Diaporama de Sandrine Cabrit-Leclerc sur l’assainissement autonome
Présentation des soirées sur l'eau
Présentation soirées sur l'eau 2
Zone humide de Grandville et week end des conserv'acteurs du CEPA

Aucun commentaire: